Aelor

Forum officiel du module NeverWinter Nights et role play Aelor.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Eternelle Recontre, dernière retraite des elfes

Aller en bas 
AuteurMessage
Miltiades
Miltiades, paladin de Tyr
Miltiades

Nombre de messages : 551
Localisation : En train de chatier le mal
Date d'inscription : 16/12/2005

Eternelle Recontre, dernière retraite des elfes Empty
MessageSujet: Eternelle Recontre, dernière retraite des elfes   Eternelle Recontre, dernière retraite des elfes EmptySam 14 Jan - 21:41

Eternelle-recontre (partie 1)

L'Éternelle-Rencontre est une vision inégalée dans les royaumes mortels. S'élevant au milieu des eaux d'un bleu profond, l'Île Verte ressemble à un fragment d'Arvandor tombé des cieux. C'est d'ailleurs ce qu'elle est, si l'on en croit les légendes elfiques. La mer qui l'entoure est toujours excessivement calme. On devine la main de Sashelas des Abîmes dans la nature anormalement paisible des eaux de l'Éternelle-Rencontre, car la région dans laquelle elle se dresse est continuellement balayée par les orages et les courants traîtres. Depuis ses rivages, toutefois, la mer peut être d'huile et s'étendre à l'infini. Elle abrite d'innombrables Alu-Tel'Quessir, les mystérieux elfes quatiques.

Les rivages de l'Éternelle-Rencontre sont envahis de chênes anciens et verdoyants qui descendent pratiquement jusqu'à la mer. On peut également y trouver des espèces plus rares, au feuillage bleu, à l'écorce sombre et à la cime ombragée. Les arbres prolifèrent sur pratiquement toute l'île, et bordent même les rues de ses grandes villes. La seule plage digne de ce nom se trouve le long de Siiluth, la bais dans laquelle sont construits la plupart des vaisseaux elfiques. Là, le sable est blanc et pur, fin et presque aussi doux que de la soie

L'Éternelle-Rencontre est une véritable cathédrale d'arbres. La vitalité verdoyante de leurs formidables rameaux nourrit et apporte l'espoir au peuple elfique. D'une certaine façon, ces arbres sont l'Éternelle-Rencontre ; sans eux, les elfes dépériraient certainement et se laisseraient mourir.
Les forêts regorgent d'animaux de toutes sortes. Des oiseaux aux couleurs vives filent dans le ciel en chantant joyeusement. On peut y trouver d'innombrables petits mammifères : lapins, écureuils ou souris ; mais aussi sangliers, cerfs, ours et autres espèces de plus grande taille. Aucune de ces créatures ne fait preuve d'hostilité envers les lefes de l'Éternelle-Rencontre, bien que les elfes Dorés les chassent assez régulièrement.

Ils considèrent cet état de fait comme un signe de la bénédiction des Seldars, et du lien éternel qui les unit à la nature.
Dans certains endroits, les forêts denses laissent place à de vastes vallons verdoyants, des endroits d'une beauté et d'un confort incomparable, où l'herbe douce et les fleurs sauvages colorées se balancent doucement sous le souffle de la brise, et où les races sylvaines comme les centaures et les faunes se rassemblent pour folâtrer. C'est le lieu idéal pour profiter de la solitude. Ceux qui osent troubler la paix de cet environnement en sont généralement chassés, car les habitants sont très pointilleux à ce sujet.

_________________
Eternelle Recontre, dernière retraite des elfes Selene7gh


Dernière édition par le Sam 14 Jan - 21:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://aelor.actifforum.com/index.forum
Miltiades
Miltiades, paladin de Tyr
Miltiades

Nombre de messages : 551
Localisation : En train de chatier le mal
Date d'inscription : 16/12/2005

Eternelle Recontre, dernière retraite des elfes Empty
MessageSujet: Re: Eternelle Recontre, dernière retraite des elfes   Eternelle Recontre, dernière retraite des elfes EmptySam 14 Jan - 21:42

Eternelle-Rencontre ( partie 2)

Les plus connus de ces vallons, les Prairies Lointaines et les Champs de Course, abritent des troupeaux de chevaux de lune, les chevaux intelligents qui résident en Éternelle-Rencontre et servent volontairement les elfes. Ils sont vraiment remarquables. Les elfes affirment qu'ils sont capables de jeter des sorts pour protéger leurs cavaliers.
De petits courts d'eau traversent l'île, la plupart remplis de truites, d'écrevisses et de moulent d'eau douce. Ils constituent la source d'eau douce majeure de l'Île Verte. Toute personne essayant de faire autre chose qu'y boire est sévèrement punie.

La plupart des rivières et des torrents proviennent de ou se rendent à de vastes lacs cristallins, dont les rivages sont souvent couverts d'habitations elfiques, de gracieux bâtiments pratiquement impossibles à distinguer des forêts environnantes. La rivière Ardulith coupe presque l'île en deux ; elle prend sa source dans la vallée fertile sise entre les Collines de l'Aigle et les Collines Argentées, puis se faufile à travers les forêts et les merveilles de Leuthilspar jusqu'à la mer. C'est l'une des routes les plus empruntées, et de minces bateaux elfiques y naviguent constamment.

Les chaînes jumelles des Collines de l'Aigle et des Collines Argentées culminent à presque 900 mètres de haut et surplombent la vallée dans laquelle coule l'Ardulith. Leurs flancs sont couverts de robustes conifères, et leurs somments abritent des aigles géants et des pégases qui contribuent à la défense de l'île. Depuis la plus haute cime des Collines de l'Aigle, le Roc de Thaliakaera, on peut contempler l'Éternelle-Rencontre dans son ensemble, ainsi que les mers qui s'étendent au-delà, jusqu'à la forteresse insulaire de Sumbrar.

Dans la vallée large et verdoyante formée par le passage de l'Ardulith, et au bas des flancs des chaînes jumelles, des vignobles, des bosquets d'arbres au feuillage bleu, des prairies luxiriantes et de petites fermes rehaussent et complètent la beauté des résidences et des palais des dieux elfiques, les Ar-Tel'Quessir. Cette vallée est appelée Ty'athalael, un mot elfique N'ayant pas d'équivalent humain et qui signifie à peu près "la paix que l'on atteint à travers la beauté absolue de la nature et l'harmonie avec son environnement".

Le climat de l'Éternelle-Rencontre n'est pas, contrairement à ce qu'affirment certaines légendes, celui d'un printemps perpétuel. Il serait plus exact de dire que chaque saison y est parfaite et représente l'essence même du temps qui passe, tout en n'étant jamais suffisamment extrème pour devenir dangereuse. Le printemps est vert et plaisant, avec quelques averses occasionnelles. L'été est tiède et parfumé, avec quelques journées vraiment chaudes. L'automne arrive rapidement et recouvre l'île, faisant exploser les feuillages caducs en des myriades de teintes rouges, jaunes et dorées. L'hiver apporte avec lui neige et vents froids. Ces saisons ne fluctuent que très rarement. La plupart du temps elles ne présentent que leurs meilleurs aspects, en minimisant leurs caractéristiques les moins désirables.

_________________
Eternelle Recontre, dernière retraite des elfes Selene7gh
Revenir en haut Aller en bas
https://aelor.actifforum.com/index.forum
 
Eternelle Recontre, dernière retraite des elfes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Torpilles sous l'Atlantique [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aelor :: Partie scribes :: Bibliothèque-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser