Aelor

Forum officiel du module NeverWinter Nights et role play Aelor.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 La vie d'un écureuil

Aller en bas 
AuteurMessage
Drahayk
Maitre des fautes
Drahayk

Nombre de messages : 436
Localisation : Dans sa grotte , entourer de ses kobolt boufant du gobelin bouilli.
Date d'inscription : 03/02/2006

La vie d'un écureuil Empty
MessageSujet: La vie d'un écureuil   La vie d'un écureuil EmptySam 22 Juil - 22:56

Spif le petit écureuil roux était encore très jeune, il aimait ramasser des glands dans la forêt qui bordait le village que les bipèdes appelaient aelor.

-Skikikiii , dit son frère

-...skik? répondit spif


Le frère de Spif, Spof, se mit à courir, hésitant, Spif le suivit.
Les deux frères traversèrent rapidement la forêt, sautant de branche en branche et arrivèrent près de la cité elfe. S'arrêtant un instant pour converser avec un druide de cette cité, nos deux compères n'apprirent rien de nouveau.

Spif et Spof reprirent leur route vers le nord mais tout à coup, arrivés à la petite mare près de la crypte de valor, ils tombèrent soudain sur une étrange forme. Pris de peur (bah oui c con un écureuil), Spif et Spof prirent la fuite en faisant un large écart autour de l'étrange silhouette. Soudain un cri fort aigu retentit et deux magnifiques ailes se déployèrent de la silhouette : une buse.

La buse s'élança dans les airs et partit en direction de nos deux petits mammifères pris de panique.

-SSSSHHIIIIIIK, cria spof.

Soudain ! la buse piqua vers les deux écureuils et un violent choc secoua Spif et le fit tomber de la branche où il s'apprêtait à sauter.

Ouvrant péniblement les yeux Spif regarda autour de lui, la confrontation avec la buse avait littéralement cassé quelques brindilles de l'arbre. Se relevant péniblement, notre petit compagnon se rendit compte qu'il était bien plus loin que la forêt d'aelor.

Il était dans une étrange forêt, humide et lugubre. Il regarda autour de lui, leva les yeux au ciel et vit la silhouette de la buse planer dans le ciel. D'instinct, Spif se tapit près d'une racine et aperçut la fine silhouette de la buse lâcher quelque chose. L'objet se rapprocha rapidement dans sa chute libre de la position de Spif. Lorsque cette forme étrange toucha le sol un bruit immonde d'os brisés se répercuta longuement dans les fines oreilles du mammifère. Il reconnut aussitôt son frère par la tâche noirâtre de poils qui restait sur ce qui aurait dû être son crâne.

Spif se retourna vite et courut droit vers le sud pour rejoindre la forêt d'aelor et sortir de ce cauchemar. Il fut soudainement stopper par une force étrange. Reculant pour se mettre vainement à l'abris, il regarda l'air se distordre en face de lui, les arbres enflaient puis s'amincissaient dans un balai chaotique, le sol s'ouvrait puis se refermait telle une bouche réclamant de la nouriture. Après quelques secondes, ce chaos prit un certain ordonnement sous la forme d'un tourbillon. Spif, émerveillé par se phénomène, ne vit pas la grâcieuse silhouette tout aussi curieuse que lui se poser sur la branche derrière lui.

Le tourbillon s'ouvrit légèrement pour laisser passer un bras, puis un second, tous deux aussi noirs que l'infini le plus pur. Un torse apparut puis un homme entier sortit du portail. Plutôt petit, son armure de cuir était uniquement constituée d'une bandelette de cuir noir très serrée enroulée sur tout son corps, laissant juste une ouverture pour les yeux et la bouche.Il portait une seule épaulette noire sur son bras droit et une étrange plaque clouée à même le torse représentant le signe de baine proprement barré d'un trait et surplombé par une chaînette en argent représentant un disque noir entouré d'un cercle pourpre.

L'étrange individu regarda autour de lui, une dague effilée apparut soudainement dans sa main, prête à frapper. Après quelques instants dans une pose quasi immobile, l'homme lança la dague à travers le portail, il alla se poster dans un arbre et disparut.

Le silence assourdissant subitement tombé sur les environs se dissipa légèrement, tandis que le portail tournait dans son inlassable sens. Une main sortit du portail. Elle était identique aux deux autres précédemment sorties.Elle fut accompagnée par la même apparition qu'il y eut quelques instants plus tôt mais l'homme se contenta de se poster près du portail.

Quatre autres Ombres sortirent du portail.

La onzieme main fut beaucoup plus petite et élancée lorsqu'elle apparut, et au contraire des autres elle était nue, seule une rondelle d'argent représentant vaguement un morceau d'écorce ornait un doigt.Lorsque que l'homme apparut il était plus petit que les précédents et ses oreilles en pointe firent comprendre à Spif que c'était un elfe, comme ceux de la cité voisine d'aelor. L'étrange elfe de lune, de la même tenue que les autres hommes à la seule exception que ses mains, pieds et tête étaient dévêtus, arborait sur chacun de ses membres visibles des scarifications en forme de dessins complexes, apparaissant et disparaissant tels des serpents nageant sous sa peau.

Spif se pétrifia lorsque cet étrange elfe le regarda droit dans les yeux et se fut à ce moment-là que la buse décolla et fonça sur Spif. Maladroitement, la buse rata Spif mais lui brisa la patte avant droite qui s'écroula bêtement au sol tandis que la buse s'envola apeurée par l'apparition de l'elfe.

*
* *

Drahayk Fu'yanesh s'approcha du petit animal blessé.

-Pauvre créature, dit-il d'une voix mélodieuse, tu es tombée...tu es tombée alor que les ombres devaient te cacher , tu souffres à présent, laisse moi te dissiper ce mal qui te ronge...

Drahayk prit délicatement la patte brisée dans ses doigts puis sourit.
Il porta son attention sur la patte avant valide et la prit fermement et la brisa au point de faire ressortir l'os de la chair.

-Vois tu? je suis bon , ta patte droite ne te fait point mal (il sourit), Laisse point m'occuper de tes pattes arrières.

Le petit être se débattit de toutes ses forces en vain de la poigne devenue brutalement froide de l'elfe.

-Vois tu? (il finit de briser la 4ème patte) sens tu précisément la douleur de ta patte brisée? bien sûr que non...

L'elfe de lune prit l'être brisé et le mit dans sa bourse comme une vulgaire pièce de cuivre puis déclara aux 5 hommes soudainement apparus dans les arbres:

-Préparez le portail pour le reste des volupter d'ombre ....que la déesse de l'oubli nous accompagne dans son étreinte froide et aimante.

Sur ses mots Drahayk prit dans sa main la bourse contenant l'écureuil puis refermant doucement sa main sur la bourse laissa échapper un cri aigu de l'écureuil mourant écrasé. Drahayk sourit de toutes ses dents, dévoilant deux canines pointues.


HRP// RETOUR DE DRaH ET SA COMPAGNIE DANS UNE SEMAINE !!//HRP


Edit: dicina Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
 
La vie d'un écureuil
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aelor :: Archives :: Partie scribe :: Role Play-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser