Aelor

Forum officiel du module NeverWinter Nights et role play Aelor.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Les races des Royaumes oubliés

Aller en bas 
AuteurMessage
Miltiades
Miltiades, paladin de Tyr
Miltiades

Nombre de messages : 551
Localisation : En train de chatier le mal
Date d'inscription : 16/12/2005

Les races des Royaumes oubliés Empty
MessageSujet: Les races des Royaumes oubliés   Les races des Royaumes oubliés EmptyVen 6 Jan - 20:40

Les humains

C'est la plus nombreuse et la plus puissante des races majeures des Royaumes Oubliés, et elle est généralement considérée comme la race dominante de Féerûne. Les humains sont de toutes les tailles, corpulences et couleurs. Ils peuvent être aussi courtauds que des petites-gens, aussi massifs que des nains, ou aussi minces que des elfes, tout en restant humains malgré tout. La couleur de leur peau va du très pâle, presque translucide, des Lantannais, jusqu'à la teinte sombre des natifs d'Unther, en passant par toutes les nuances possibles.
Le concept de sous-race, commun aux petites-gens et aux elfes, n'existe pas chez les humains. Toutes les nationalités et les races peuvent se mêler sans difficulté ; et leurs enfants, contrairement à ceux des elfes, auront les traits d'au moins un de leurs deux parents sinon des deux. Au bout d'un certain temps, tous les groupes d'humains isolés tendent à développer leurs propres caractéristiques, qui peuvent se modifier en l'espace de quelques générations avec l'arrivée de nouveaux membres ou d'envahisseurs. Cette facilité d'assimilation est peut-être la raison de la suprématie de cette race sur les autres.
L'humanité est également la plus agressive des races majeures. Au combat, sa férocité vaut presque celle des gobelins, et son entêtement celui des nains. Dans le nord, on peut toujours trouver quelque part un groupe d'humains, souvent aidé d'alliés non-humains, en train de se battre avec un autre groupe (généralement de même composition). Les nains pensent que si les humains se battent ainsi entre eux sans aucune discrimination, c'est parce que leurs vies sont courtes et conséquemment dépourvues de sens. Les elfes, eux, croient que les humains sont agressifs parce qu'ils n'ont pas encore trouvé de moyen de communiquer proprement.
L'humanité emploie un langage parlé (le parler des Royaumes) et écrit (la langue du commerce), accepté par les non-humains comme langage commun (et généralement désigné sous le nom de commun). Les humains ont développé le concept de monnaie inventé par les nains, qui se contentaient d'amasser du minerai brut, et ont inventé toutes sortes de systèmes d'échange. Ils ont également découvert l'art et la littérature, et ont élevé la pratique consistant à abattre son ennemi au rang d'art et de science.
Les plus grands atouts de l'humanité sont sa résistance et son potentiel. Aucune autre race ne possède autant d'opportunités d'augmenter sa puissance et d'améliorer ses capacités, et ne les utilise à aussi bon escient. La plupart des puissants et des sages des Royaumes sont des humains (ainsi que la plupart des gens étroits d'esprit et cruels, d'ailleurs). Lorsqu'ils se reproduisent à l'intérieur de leur race, les humains ont autant de probabilité d'engendrer des mâles que des femelles. Bien que la tendance générale veuille que les femmes tiennent des rôles domestiques dans la plupart des sociétés, les humains n'opposent que peu de résistance à une dirigeante puissante ou à une magicienne efficace, si ces femmes choisissent d'embrasser une telle carrière.
Les comportements humains vont de l'angélique au diabolique : l'humanité comprend des prêtres d'alignement bon, des pirates, des marchands, des rois, des mendiants, des esclaves, des mages, des héros, des pleutres, des pêcheurs et des mercenaires. Les capacités humaines sont quasi illimitées, et certains se demandent s'il restera encore de la place pour les autres races une fois que les humains auront réussi à s'unir et à pallier à toutes les failles de leur système.

_________________
Les races des Royaumes oubliés Selene7gh
Revenir en haut Aller en bas
https://aelor.actifforum.com/index.forum
Miltiades
Miltiades, paladin de Tyr
Miltiades

Nombre de messages : 551
Localisation : En train de chatier le mal
Date d'inscription : 16/12/2005

Les races des Royaumes oubliés Empty
MessageSujet: Re: Les races des Royaumes oubliés   Les races des Royaumes oubliés EmptyVen 6 Jan - 20:42

Les dragons

Considérés comme des individus, les dragons sont les plus dangereuses créatures des Royaumes Oubliés. Un dragon peut anéantir une cité entière s'il est en proie à une colère noire, ou décimer pour plaisanter tout un groupe de braves chevaliers. La taille et la puissance de ces créatures est très variable, mais ce sont généralement d'énormes reptiles ailés qui peuvent cracher du feu, du froid ou de l'acide.
Il existe deux grands types de dragons. Les dragons chromatiques arborent des écailles semblables à une armure émaillée - rouge, verte, blanche, noire ou bleue. Ce sont des créatures maléfiques, qui se consacrent uniquement à se nourrir, s'enrichir, et faire souffrir les autres. Les dragons métalliques ont des écailles pareilles à des pièces de monnaie, couleur or, argent, cuivre, bronze ou airain. Ils sont d'alignement bon ou neutre, ou semblent tout au moins plus disposés à discuter avec les humains qu'à les dévorer séance tenante (mais s'ils sont menacés, ils le feront sans le moindre remords). Cette liste n'est pas exhaustive, et certains sages affirment qu'il existe des dragons jaunes, bruns, pourpres, pareils à des gemmes ou couleur d'acier.
Les dragons étaient autrefois les dirigeants de Féerûne, entre la Mer Intérieure et la Côte des Épées ; et bien qu'ils ne soient plus guère nombreux maintenant (enfin, moins nombreux qu'avant, en tout cas), leur pouvoir individuel reste très grand. À l'arrivée des humains et des elfes, les dragons ont battu en retraite vers le nord. Aujourd'hui, et bien que ce soit rare, il arrive qu'un vieux dragon descende de son repaire ou se réveille d'un sommeil de plusieurs dizaines d'années dans un val oublié, et terrorise tous ceux qu'il rencontre.
Plus rare encore est l'un des événements les plus apocalyptiques des Royaumes : le Vol des Dragons. Parfois, des multitude de dragons chromatiques de tous âges descendent du nord pour semer la destruction sur leur passage. Le dernier vol de ce genre date d'il y a 11 ans, durant l'Armée du Ver. Des dragons de toutes les formes et de toutes les tailles étaient venus depuis les terres au-delà de Thar, jusque dans la région de la Mer de Lune, des Vaux et du Cormyr. Ils causèrent d'immenses dégâts, réduisant pratiquement Phlan en ruines, endommageant Château-Zhentil et la Citadelle du Corbeau et provoquant la mort de Sylune, la Sorcière de Valombre. Les plus dangereux d'entre eux furent abattus par de puissants magiciens et de courageux guerriers, mais la plupart réussirent à se réfugier dan les montagnes des Cornes des Tempêtes, les Pics du Tonnerre et les Montagnes de l'Orée du Désert ; à ce jour, ils continuent à effectuer des raids sur les villages alentour et à pourchasser les voyageurs.
Enfin, il semble qu'il existe un cycle de 300 ans, nommé la Rage des Dragons, dont l'apogée affecte l'ensemble de la race. Les anciens royaumes d'Anaurie et de Hlondath pourraient avoir été victimes de ce genre d'attaque. Mais il n'y a pas suffisamment d'informations disponibles sur la Rage des Dragons, et personne ne semble soucieux d'en récolter davantage.
Cette forme la plus récente du Vol des dragons serait soi-disant l'œuvre du Culte du Dragon, une mystérieuse secte dont les membres maîtriseraient d'étranges formes de magie leur permettant de contrôler les Dragons maléfiques. Certains sages pensent au contraire qu'il s'agit d'une sorte de rituel ou de comportement cyclique de la part des dragons mauvais plutôt que d'une attaque concertée.
Les dragons, bons ou mauvais, partagent un code d'honneur leur permettant de se combattre autrement qu'à mort. Ils se livrent à une sorte de bataille rituelle faite de feintes et de coups retenus, chaque adversaire démontrant quel genre de dommages il aurait pu causer à l'autre. Ceci est à l'origine de la légendaire soumission des dragons, lorsque le courageux héros donne un bon coup sur le museau de la bête et que celle-ci roule sur le côté puis se rend. En réalité, ce combat de soumission découle d'un défi établi en vieux Dracon (un langage Draconique archaïque), et respecte tout un ensemble de rituels et de traditions. Certains dragons peuvent accepter, à titre individuel, de livrer ce combat contre un humain, bien qu'ils ne retiennent normalement pas leurs coups lorsqu'ils se battent ainsi avec des non-dragons. Il faut également noter que depuis le Temps des Troubles, il y a 10 ans, on n'a relevé aucun cas de dragon acceptant un tel combat, ou se soumettant ainsi à une créature mortelle.
En règle générale, lorsque l'on traite avec un dragon, l'intelligence et les bonnes manières sont les meilleures armes dont on puisse disposer. Réussir à identifier l'animal et ses tendances représente la moitié du travail, car cette information permet de bien se préparer à la rencontre (après tout, un anneau de résistance au feu ne servira pas à grand-chose si le soi-disant dragon rouge s'avère avoir des écailles vertes). Les dragons sont également très conscients du prestige dont ils jouissent et de leur grande sagesse, et peuvent donc être aisément flattés. Un guerrier beau parleur aura une chance de porter une attaque mortelle (ou de sauver intelligemment sa peau) en combattant un dragon fier et vaniteux.
En résumé, les dragons sont intelligents, sages, puissants et dangereux. La plupart d'entre eux possèdent des capacités magiques en plus de leurs autres attaques. Ils régnaient autrefois sur cette terre, et ce n'est que grâce à leurs actions déterminées et leur nombre sans cesse croissant que les autres races ont réussi à les repousser vers le nord. Ne les traitez pas à la légère.

_________________
Les races des Royaumes oubliés Selene7gh
Revenir en haut Aller en bas
https://aelor.actifforum.com/index.forum
Miltiades
Miltiades, paladin de Tyr
Miltiades

Nombre de messages : 551
Localisation : En train de chatier le mal
Date d'inscription : 16/12/2005

Les races des Royaumes oubliés Empty
MessageSujet: Re: Les races des Royaumes oubliés   Les races des Royaumes oubliés EmptyVen 6 Jan - 20:43

Les nains

Les nains de Féerûne sont des individus petits et massifs, qui semblent faire partie de la terre même, et dont la teinte de peau varie du rouge brun au gris granit. Obstinés et très méfiants à l'égard de la magie, ils sont considérés comme peu communicatifs et moroses. Quelle que soit leur origine, ils peuvent avoir les cheveux, la peau et les yeux de différentes couleurs. Les désignations de nains des montagnes, des collines ou de la jungle sont très artificielles, et relèvent plus d'une question de préférence individuelle que d'autre chose - de la même façon que certains humains préfèrent la mer et d'autres la campagne. Les hommes et les femmes sont pareillement pourvus de barbe, bien que les femmes rasent généralement la leur (mais pas toujours). Les sous-races sont les suivantes :

Nains des montagnes : Dans le nord, la population naine n'a cessé de diminuer au fil des ans, depuis les jours où les dragons contrôlaient les terres du Cormyr et où les flammes et la fumée jaillissaient de la Montagne du Levant. Ces nains du nord sont connus parmi le reste de leur race sous le nom de nains des montagnes, à cause de la nature de leur territoire, ou de nains d'écu, en raison de leur passé guerrier et de leurs prouesses au combat.
Deux raisons président à leur déclin numérique : depuis la nuit des temps, les nains ont toujours été en guerre contre d'autres races, ces batailles frôlant parfois le génocide. Leurs principaux adversaires étaient les orques et les gobelins, qui recherchaient le même type de cavernes et de mines que celles dans lesquelles ils avaient établi leurs foyers. Dans les anciens temps, les orques se battaient à la fois pour conquérir des trésors et de l'espace vital, et les armées naines luttèrent et moururent en tentant de protéger et d'étendre leurs royaumes. Contrairement aux races gobelinoïdes, toutefois, les nains mettent longtemps à se remettre de leurs pertes. Au fil du temps leur nombre a donc diminué ; au point que d'ici le prochain millénaire, les nains pourraient bien avoir rejoint les duergahydres et les mornhounds au chapitre des races éteintes dam les Royaumes.
Ce sens de l'extinction frappe profondément tous les nains, et particulièrement ceux des montagnes - qui ont donc tendance à se montrer mélancoliques et défaitistes. Ils se jettent à corps perdu dans leur travail, qu'il s'agisse de forger des lames ou de rechercher l'aventure. Cette dernière vocation est extrêmement populaire chez les rares jeunes nains des Royaumes. En effet, ils pensent que si leurs dieux leur ont attribué un aussi piètre destin, le mieux qu'ils puissent faire est d'accomplir de formidables exploits, afin que leur race vive dans le souvenir des autres à défaut de survivre à travers ses descendants.

Les dissimulés : Les nains des montagnes se divisent en deux sous-catégories : les dissimulés et les errants. Les dissimulés portent en eux le sens de perte imminente et le danger encouru par l'ensemble de leur race. Ils représentent la majorité des nains des montagnes (et des nains tout court en général). Ils vivent en reclus et se montrent très discrets quant à leur terre natale. À cause de cela, on ne connaît leurs petits royaumes que de réputation. Par exemple, les nains des Collines Lointaines voyagent jusqu'à Estant pour y faire du commerce ; pourtant, personne ne sait s'ils viennent tous de la même communauté, ni comment ils sont dirigés. La plupart préfèrent identifier leur foyer comme quelque endroit abandonné depuis longtemps ou occupé par l'ennemi, comme les nains de Hall-Martel ou ceux de la Maison de Fer, qui avaient été chassés des mines de Tethyamar.

Les Errants : Un autre type de nain des montagnes, en expansion depuis peu, est celui qui recherche la compagnie des humains dans leurs propres villes et cités. La plupart des nains aventuriers font partie de cette catégorie ; ils sont familiers avec les modes et les coutumes humaines, mais n'ont pas pour autant renoncé à leur héritage. Quelques personnes ont avancé, loin de leurs oreilles, que les nains aiment fréquenter des créatures dont l'espérance de vie est inférieure à la leur. Ces vagabonds ont donné matière à bien des récits ayant pour héros des nains aventureux, qui apprécient la compagnie des humains et vont parfois jusqu'à s'installer dans leurs villes. Leur peuple les appelle les errants.

Nains des collines : Tandis que la population naine décroît dans le nord, un puissant royaume ne cesse de prospérer dans le grand sud. Là-bas, la terre est fendue par une gigantesque fissure qui pourrait engloutit la nation de Cormyr toute entière. Sur le bord de ce gouffre se dressent les tours de la cité de Coeur-de-Terre, et dans ses parois vit l'immense nation naine de Basseloge. Ces nains du sud sont paraît-t-il très différents de leurs cousins du nord : plus fiers, plus hautains, et plus dynamiques. On les appelle nains dorés ou nains des collines, le premier nom étant dû à leur richesse, le second, au terrain sur lequel ils se sentent le plus à l'aise.

Nains sauvages : Les nains des montagnes et des collines forment la grande majorité de la population naine des Royaumes. Toutefois, on dit qu'il existe une branche de nains primitifs qui vivent dans les jungles de Chult, et que l'on appelle nains sauvages ou nains de la jungle. Mais ils ont rarement été aperçus au-delà de cette gigantesque forêt. On dit également qu'ils sont tatoués sur tout le corps et assoiffés de sang, mais il ne s'agit sûrement que d'une exagération.

Duergars : Enfin, profondément enfouis sous la surface de la terre, vit une race de créatures difformes, ressemblant à des nains et appelées Duergars. Les nains de la surface éprouvent à l'égard de ces créatures une haine supérieure à celle que les elfes vouent aux elfes noirs. Ils nient farouchement être apparentés à eux, malgré l'évidence flagrante du contraire. (voir également la section concernant les races des profondeurs : les duergars)



La vie naine : Les nains sont très attachés à leurs racines ; ils possèdent un sens aigu de la famille et de la noblesse. Le nombre des nobles nains a décliné en même temps que le reste de la race, et ceux qui restent sont traités avec infiniment de respect, malgré les sempiternelles querelles qu'entretiennent certains rois nains. La loyauté et la persévérence sont des vertus typiquement naines, très répandues chez ceux d'entre eux qui se font voyageurs (voir ci-dessus). Pour cette raison, les nains errants sont souvent bien accueillis dans les groupes d'aventuriers auxquels ils apportent leur stabilité, leur bon sens et leurs prouesses guerrières.

_________________
Les races des Royaumes oubliés Selene7gh
Revenir en haut Aller en bas
https://aelor.actifforum.com/index.forum
Miltiades
Miltiades, paladin de Tyr
Miltiades

Nombre de messages : 551
Localisation : En train de chatier le mal
Date d'inscription : 16/12/2005

Les races des Royaumes oubliés Empty
MessageSujet: Re: Les races des Royaumes oubliés   Les races des Royaumes oubliés EmptyVen 6 Jan - 20:49

Les elfes et les nations elfiques

Les elfes sont l'une des races majeures des Royaumes, dont ils gouvernaient autrefois la plus grande partie, après le départ des dragons et avant l'arrivée de l'humanité. À présent, la plupart de ces êtres à l'existence prolongée ont battu en retraite devant les attaques des humains et trouvé refuge dans le calme des forêts ; si bien qu'il ne reste dans les Royaumes qu'une infime partie de leur race par rapport au millénaire précédent.
Les elfes des Royaumes Oubliés ont une taille équivalente à celle des humains, mais sont beaucoup plus fins qu'eux. Leurs mains et leurs doigts délicats sont une fois et demie aussi grands que ceux des humains ; leurs os sont légers et étonnamment solides ; leurs visages sont fins et sereins et leurs oreilles pointues (comme c'est le cas dans une bonne centaine de mondes connus).
Les elfes des Royaumes Oubliés se divisent en cinq sous-races, dont quatre vivent en relative harmonie. Ces sous-races peuvent donner lieu à des métissages, mais l'enfant elfe adoptera la race de l'un ou l'autre de ses parents (il n'existe pas de bâtard elfe noir de la lune ; le bébé qui résulterait éventuellement d'une union aussi improbable serait soit un elfe noir, soit un elfe de la lune à part entière). Les sous-races sont les suivantes :

Elfes dorés : Également appelés elfes du levant ou hauts-elfes, ils ont la peau couleur de bronze et les cheveux cuivrés, noirs ou blond doré. Leurs yeux sont dorés, argentés ou noirs. On considère généralement les elfes dorés comme les plus civilisés de leurs semblables, et les plus éloignés de l'humanité et des autres races. La majorité des natifs elfes d'Étemelle-Rencontre sont des elfes dorés, bien que la famille royale soit composée d'elfes de le lune.

Elfes de la lune : Également appelés elfes gris ou elfes argentés. Ils sont beaucoup plus pâles que les elfes dorés, et leurs visages sont souvent d'un blanc laiteux teinté de bleu. Leurs cheveux sont généralement blancs argentés, noirs ou bleus, mais peuvent revêtir toutes les teintes existantes chez les humains et les elfes. Leurs yeux sont bleus ou verts, pailletés d'or. De toutes les sous-races elfiques, ce sont eux qui supportent le mieux les humains ; la majorité des aventuriers elfes ou demi-elfes descendent d'elfes de la lune.

Elfes sauvages : Également appelés elfes des bois ou elfes verts. Ils sont très repliés sur eux-mêmes et méfiants envers ceux qui n'appartiennent pas à leur race (tout spécialement si ce sont des humains). Les elfes sauvages des Royaumes Oubliés ont généralement la peau cuivrée avec des reflets verts. La teinte de leurs cheveux oscille entre le brun et le noir, bien que quelques-uns soient parfois blonds ou roux. Leurs yeux sont verts, marrons ou noisette. Ce sont les moins organisés de tous ; et bien qu'aucune nation ne soit entièrement composée d'elfes sauvages, on peut trouver des représentants de cette race au sein de tous les autres royaumes elfiques et à l'Éternelle-Rencontre.

Elfes aquatiques : Également appelés elfes des mers ou elfes de l'eau. Ils se divisent en deux sous-groupes : ceux de la Grande Mer (et de tous ses domaines composés d'eau salée, comme la Mer Étincelante ou la Mer des Épées), et ceux de la Mer des Étoiles Déchues. Les elfes de la Grande Mer ont la peau brillante, d'un vert profond tacheté ou zébré de brun. Les elfes de la Mer des Étoiles Déchues ont la peau bleue, tachetée ou rayée de blanc. Ces deux espèces peuvent avoir les yeux et les cheveux de toutes les couleurs existantes chez les elfes ; leurs pieds et leurs mains sont palmés et elles peuvent respirer sous l'eau.

Elfes noirs : Également appelés drows ou elfes de la nuit. Ce sont les plus sinistres et les plus maléfiques des elfes, comme s'ils contrebalançaient la tranquillité et la bonté de leurs cousins à eux seuls avec leur sournoiserie et leur cruauté. Leur peau noire ressemble à de l'obsidienne polie ; leurs yeux sont si pâles qu'on les croit souvent uniformément blancs, et leurs cheveux sont d'un blanc de neige. Contrairement aux autres sous-races elfiques, ils ne présentent aucune variation de couleur d'un individu à un autre. La plupart des membres de cette race indésirable ont dû se réfugier sous terre ; les autres elfes les évitent autant que possible (voir également la section concernant les races des profondeurs : les drows)


La vie elfique : Les elfes se nomment eux-mêmes Tel'Quessir, ce que l'on peut traduire par : le peuple. Les étrangers, tout spécialement non elfiques, sont désignés par le vocable NTel'Quess, ou non-peuple. La plupart des elfes traitent le non-peuple avec respect et politesse, à la façon d'un hôte s'adressant à des enfants maladroits ; mais les drows, eux, réduisent en esclavage tous ceux qui ne sont pas des leurs et considèrent même les autres elfes comme NTel'Quess.
Les elfes sont généralement gouvernés par une noblesse héréditaire qui contrôle leurs nations depuis des générations (étant donné leur nature et leur durée de vie, le règne d'un de leurs rois dure parfois plus longtemps qu'une nation humaine tout entière). Les dirigeants elfiques règnent en monarques absolus ; la théologie et la philosophie inhérentes à leur race les empêchent d'abuser de leur pouvoir. Les Coronaux (monarques de la Cour Elfique) font rarement prévaloir leur autorité, préférant ne pas perturber le déroulement normal de la vie de leurs sujets. Toutefois, lorsque l'un d'eux décide de faire appliquer une décision - qu'il s'agisse de déclarer la guerre ou de battre en retraite à l'Étemelle-Rencontre, la population lui emboîte le pas comme un seul homme.


La Retraite : Le phénomène le plus curieux que l'on puisse observer chez les elfes (selon les humains), est la Retraite : une sorte de besoin urgent de fuir vers l'ouest à bord d'un bateau, tels des lemmings pris de panique. Dans le cas des elfes des Royaumes Oubliés, ceci ne se justifie pas par un besoin biologique, mais plutôt par la décision des dirigeants de se retirer vers des terres moins hostiles. Une telle décision se prend généralement au terme de nombreuses années (plusieurs générations humaines) de réflexion, de discussion et de méditation. Mais une fois qu'elle est prise, elle est irrévocable.
Dans le cas de la Cour Elfique récemment laissée vacante, la décision de battre en retraite fut prise au terme d'une délibération ayant duré 500 ans. Durant l'Année de la Lune Descendante (1344 C.V.), la Déclaration de Retraite fit le tour de la nation elfique, et ses habitants commencèrent tranquillement à évacuer leurs terres natales au bord de la Mer Intérieure. Les humains considèrent la disparition de la Cour Elfique comme un vide soudain au cœur des Royaumes, mais la Cour Elfique elle-même savait très bien qu'il s'agissait d'un déplacement aussi inévitable et aussi important que celui du commerçant qui déménagé son échoppe plus bas dans la rue pour s'éloigner de son concurrent.
Les elfes qui battent en Retraite se rendent généralement à l'Éternelle-Rencontre, ou à Evereska à la frontière de la Grande Mer de Sable d'Anauroch. Ceux qui se réfugient à l'Étemelle-Rencontre jurent fidélité à la Reine Amlaruil, son monarque. Il y a bien longtemps, les nations elfiques de l'Étemelle-Rencontre prirent la décision de combattre les humains (et les membres d'autres races) qui parviendraient jusqu'à leurs rivages. Il en résulte que l'Éternelle- Rencontre est la plus grande puissance maritime des Royaumes, et le refuge idéal pour tous les elfes ayant choisi de battre en Retraite. Ceux d'entre eux qui préfèrent ne pas abandonner complètement les Royaumes rejoignent la communauté d'Evereska et s'efforcent de défendre la nouvelle colonie que celle-ci a établi dans les Collines des Grismanteaux.
Les elfes de la Côte des Épées et ceux qui possèdent des facilités d'accès à la mer effectuent la traversée jusqu là l'Éternelle-Rencontre en bateau, protégés par la Marine de la Reine. Nul ne sait comment procèdent les elfes qui vivent à l'intérieur des terres, car personne ne les a jamais vu traverser les royaumes humains. On pense qu'ils utilisent de puissants sortilèges ou des portails extra-dimensionnels, bien qu'on parle également de papillons géants qui transporteraient la noblesse elfique vers l'ouest.


Les anciennes nations elfiques : Elles comprenaient Illefarn, l'endroit où s'élève aujourd'hui Eauprofonde ; Askavar, que l'on appelle maintenant le Bois des Dents Acérées ; et la Cour Elfique, qui régnait autrefois sur Cormanthor, le territoire boisé qui s'étend du Cormyr jusqu'à là Mer de Lune. Les nations elfiques actuelles comprennent l'Étemelle-Rencontre dans son refuge insulaire, ainsi qu'Evereska (située dam une vallée au milieu des montagnes) et sa colonie des Collines des Grismanteaux. On trouve également de nombreux elfes disséminés à travers les Royaumes : elfes sauvages, groupes dépourvus de dirigeants nobles, ou aventuriers (généralement assez jeunes) se sentant à l'aise parmi la population humaine. Les drows ne sont pas les bienvenus dans les nations elfiques, et possèdent donc leurs propres terres dans les Profondeurs.

_________________
Les races des Royaumes oubliés Selene7gh
Revenir en haut Aller en bas
https://aelor.actifforum.com/index.forum
Miltiades
Miltiades, paladin de Tyr
Miltiades

Nombre de messages : 551
Localisation : En train de chatier le mal
Date d'inscription : 16/12/2005

Les races des Royaumes oubliés Empty
MessageSujet: Re: Les races des Royaumes oubliés   Les races des Royaumes oubliés EmptyVen 6 Jan - 20:51

Les demi-elfes

Les demi-elfes sont des métis issus d'un humain et d'un elfe, et dont les caractéristiques sont généralement à mi-chemin entre celles de ces deux races. Ils sont plus larges d'épaules que les elfes, mais plus minces que les humains, et peuvent avoir les oreilles pointues ou non. Les traits de leur visage conservent un peu de la finesse et de la délicatesse elfiques. Les demi-elfes peuvent parfois se faire passer pour des humains ou des elfes normaux durant une brève période de temps, mais la supercherie est facile à déceler.
Les demi-elfes ne sont pas vraiment une race à part entière, seulement le produit de l'union d'un humain et d'un elfe ; et en tant que tels ils n'ont aucun héritage racial ou national autre que celui de la famille et de la région dans lesquelles ils ont été élevés. Un demi-elfe élevé à la Cour Elfique pensera à la manière d'un elfe ; celui qui a grandi à Aglarond réagira comme un humain.
À cause de leur héritage hybride, les demi-elfes sont souvent individualistes, et leur apparence et leur comportement varient énormément d'un spécimen à un autre. La plupart sont d'une nature aventureuse ; ils espèrent trouver un endroit où ils se sentiront enfin chez eux, dans un monde où ils ont l'impression de n'appartenir à aucune des cultures dominantes.

Les demi-elfes arborent généralement certains traits de la sous-race de leur parent elfique :
·Les demi-elfes de la lune sont souvent pâles, avec juste une touche de bleu autour des oreilles et sur le menton.
·Les demi-elfes dorés ont la peau assez bronzée.
·Les demi-elfes sauvages sont très rares et ont souvent la peau cuivrée avec de vagues reflets verts.
·Les demi-elfes aquatiques mélangent les couleurs de peau de leurs deux parents. Par exemple, le fils d'un marchand Lantannais et d'une elfe de la Grande Mer aura vraisemblablement la peau vert pâle.
·Les demi-elfes noirs sont très rares, ils ont la peau sombre, les cheveux blancs ou argentés et les yeux de la même couleur que leur parent humain.

Quelle que soit leur origine, les demi-elfes partagent tous les mêmes capacités. Mais un demi-elfe noir ne bénéficie pas en plus des pouvoirs des drows, ni un demi-elfe aquatique de la possibilité de respirer sous l'eau.
Les demi-elfes peuvent se reproduire, mais engendreront toujours des enfants de la race du second parent (un couple demi-elfe/elfe donnera naissance à un elfe ; un couple demi-elfe/humain, à un humain). Les seuls demi-elfes de deuxième génération existants sont le produit de l'union de deux demi-elfes.

_________________
Les races des Royaumes oubliés Selene7gh
Revenir en haut Aller en bas
https://aelor.actifforum.com/index.forum
Miltiades
Miltiades, paladin de Tyr
Miltiades

Nombre de messages : 551
Localisation : En train de chatier le mal
Date d'inscription : 16/12/2005

Les races des Royaumes oubliés Empty
MessageSujet: Re: Les races des Royaumes oubliés   Les races des Royaumes oubliés EmptyVen 6 Jan - 20:51

Les petites-gens

Les petites-gens constituent la plus petite des races majeures, mais aussi - d'après ce qu'on peut observer dans leurs communautés sises à l'extérieur des villes - la plus nombreuse (et la plus prolifique...). Ils ont l'apparence de gamins des rues, plus sages que ne le laisse supposer leur aspect extérieur. Ceux des Royaumes Oubliés sont recouverts d'une légère fourrure sur presque tout le corps, celle-ci se remarquant surtout sur le dos de leurs mains et le dessus de leurs pieds nus. Leurs visages sont souvent glabres, bien que certains d'entre eux arborent de magnifiques barbes.
Les petites-gens ont une devise : " Il y a d'abord eu les dragons, puis les nains, puis les elfes, puis les humains. Maintenant c'est Notre Tour ! ". Ils pensent que les événements doivent systématiquement leur profiter, et que tout devrait leur être servi sur un plateau d'argent. D'où leur attitude . suffisants, confiants et avec plus qu'une légère tendance à la cleptomanie.
L'apparence des petites-gens, qui ressemblent à des enfants humains, n'empêche pas que cette race possède les mêmes besoins primaires que toutes les autres. Les petites-gens vivent aux mêmes endroits que les humains qu'ils considèrent un peu comme des concurrents. Mais plutôt que de se montrer ouvertement hostiles, ils attendent béatement que ces géants encombrants finissent par partir ailleurs, se détruire mutuellement ou se rendre ; ils pourront alors s'emparer de tout ce qui restera.
Cela ne signifie pas que les petites-gens, en tant que race ou qu'individus, soient mauvais, car ils ne feraient jamais de mal à personne à moins qu'on ne les ait blessés en premier lieu. Mais il sont fortement opportunistes. De nombreuses guildes de voleurs humains comptent dans leurs rangs un maître voleur petite-personne, qu peut se glisser dans des ouvertures qu'aucun humain ne saurait franchir.
Les petites-gens adorent le concept d'argent ; pour eux, c'est l'invention humaine qui rachète l'ensemble de la race. Ils prennent beaucoup de plaisir à entasser des pièces de monnaie ; mais contrairement aux nains, ils ne voient pas l'utilité de les conserver, et les gaspillent allégrement pour acheter des cadeaux ou financer de grandes fêtes. L'argent est pour eux un moyen de déterminer la débrouillardise des leurs face à toutes ces races maladroites et encombrantes.
Les petites-gens ont les mêmes teintes de peau et la même variété de couleur d'yeux et de cheveux que les humains. Ils respectent leurs familles, ne les volent pas (mais peuvent leur emprunter diverses choses), et font preuve d'une grande Ioyauté envers leurs amis et ceux qui les ont défendus. Les trois sous-races de petites-gens - Pieds-velus, Grands-gars et Costauds - ne présentent que des différences mineures. Elles n'ont aucun problème à se métisser entre elles ou avec d'autres races.
Les petites-gens excellent en filouteries diverses, et ceux qui décident de se consacrer à cette activité sont généralement bien accueillis dans les groupes d'aventuriers ou les guildes de voleurs. Conséquemment, ils voyagent autant et connaissent aussi bien le monde que les humains, si ce n'est plus. L'essentiel de leur savoir se focalise sur leurs buts immédiats et les gratifications qu'ils peuvent en retirer. Il n'est pas aussi important pour une petite-personne de savoir qui règne sur un endroit donné que de connaître la liste des prix à l'auberge locale.
On dit qu'il existe une nation entièrement composée de petites-gens, dans le grand sud, et que ses habitants ont les oreilles pointues. Si on considère que la plupart des races dominantes de la Mer Intérieure sont originaires du sud, et que les petites-gens ont la ferme intention de dominer un jour tous les habitants des Royaumes Oubliés, l'idée d'une nation entièrement composée de petites-gens est assez troublante.

_________________
Les races des Royaumes oubliés Selene7gh
Revenir en haut Aller en bas
https://aelor.actifforum.com/index.forum
Miltiades
Miltiades, paladin de Tyr
Miltiades

Nombre de messages : 551
Localisation : En train de chatier le mal
Date d'inscription : 16/12/2005

Les races des Royaumes oubliés Empty
MessageSujet: Re: Les races des Royaumes oubliés   Les races des Royaumes oubliés EmptyVen 6 Jan - 20:52

Les gnomes

Les gnomes de Féerûne sont une race de petites créatures humanoïdes amicales, que l'on trouve en assez grand nombre dans la plupart des régions des Royaumes. Ils sont plus petits et moins massifs que les nains, dont on pense qu'ils pourraient être de lointains cousins (bien que seuls les gnomes mâles aient de la barbe).
Quel que soit leur âge, les gnomes ont toujours le visage creusé d'une multitude de rides, comme s'ils avaient passé des siècles entiers à sourire ou à faire des grimaces. On dirait qu'ils ont été sculptés dans du bois. Leur peau est naturellement couleur de cendres, d'écorce d'érable ou de chêne verni, ce qui incline à penser qu'ils sont un peuple de la forêt.
Les gnomes ont été surnommés le peuple oublié des Royaumes ; car même s'ils sont présents dans toutes les grandes villes et possèdent leurs propres communautés d'une taille respectable, ils semblent toujours être indifférents au monde qui les entoure et ne s'y impliquent que rarement. Leur histoire s'appuie uniquement sur la mémoire des plus vieux membres du clan et sur les chants de légendes. Ils n'ont jamais développé de langue écrite propre, et utilisent généralement celle des êtres auprès desquels ils vivent. Contrairement aux elfes, ils ne possèdent pas d'héritage millénaire ; contrairement aux nains, ils n'ont pas besoin d'affronter un destin fatal. Conséquemment, ils tendent à prendre la vie comme elle vient, un jour après l'autre.
Les gnomes sont certainement les êtres possédant le plus de sens commun sur ce monde bourré de magie sous toutes ses formes. Leur don naturel pour les illusions leur a insufflé la sagesse de toujours chercher à voir au-delà des paroles et des apparences afin d'apprendre ce qu'elles dissimulent. Ils se soucient d'abord de leur famille, puis de leur entourage, des autres gnomes, et du reste du monde, dans cet ordre.
Il n'y a pas de sous-races à proprement parler ; mais depuis le Temps des Troubles est apparue une sorte de gnomes différents des précédents, essentiellement originaires du sud et particulièrement intéressés par l'artisanat, la science et les inventions sous toutes leurs formes. Ils sont encore relativement rares ; la plupart d'entre eux sont des jeunes qui vénèrent le dieu Gond Faiseur de Merveilles (dont leur version arbore les traits de leurs semblables). Ils s'engagent généralement comme apprentis de forgerons, d'artisans ou de magiciens, et semblent impatients d'en apprendre autant que possible sur le monde qui les entoure. Ce qu'ils feront de tout ce savoir reste à déterminer, mais si l'on en croit la légendaire sagesse de leur race, les humains n'ont pas grand-chose à craindre d'eux.

_________________
Les races des Royaumes oubliés Selene7gh
Revenir en haut Aller en bas
https://aelor.actifforum.com/index.forum
Miltiades
Miltiades, paladin de Tyr
Miltiades

Nombre de messages : 551
Localisation : En train de chatier le mal
Date d'inscription : 16/12/2005

Les races des Royaumes oubliés Empty
MessageSujet: Re: Les races des Royaumes oubliés   Les races des Royaumes oubliés EmptyVen 6 Jan - 20:52

Les gobelinoïdes

Ces races comprennent toutes les créatures telles que les kobolds, les gobelins, les orques et les hobgobelins. Certains sages étendent cette définition aux ogres, aux gobelours, aux trolls et aux demi-orques. Quoi qu'il en soit, ce terme générique rassemble de vastes groupes de créatures intelligentes et non civilisées, qui attaquent tout ce qui bouge, effectuent des raids et des pillages si elles en ont l'occasion, ou des vols discrets dans le cas contraire. Il n'y a jamais eu de grande nation gobelinoïde ou d'empire orque, bien que toutes ces races aient servi d'esclaves, de valets et chair à canon à de puissants individus.
Les races gobelinoïdes existent dans les Royaumes depuis aussi longtemps que les elfes, dont les livres d'histoire mentionnent ces créatures comme des envahisseurs brutaux qui les harcelaient aux frontières de leurs royaumes, Les gobelinoïdes ont été impliqués dans des guerres frôlant le génocide avec les nains (à propos de leurs pics montagneux) et les humains (à propos de leurs vallées fertiles). En général, ils ont été repoussés ou écrasés, mais de nombreuses galeries naines sont encore aux mains des orques aujourd'hui.
Les gobelinoïdes sont généralement sous-organisés et sous-équipés, et auraient été exterminés depuis longtemps sans la rapidité de leur cycle de reproduction et l'intensité de leur instinct de conservation. Confronté à une adversité écrasante, la plupart des races gobelinoïdes se replient et battent en retraite ; c'est la raison pour laquelle on ajoute généralement pleutres à la longue liste des adjectifs permettant de les décrire.
Les gobelinoïdes sont des êtres cruels, maléfiques et pleins de malice, qui singent la façon de s'habiller et les titres des humains, mais sont plus inclinés à faire du mal à ces derniers qu'à les aider. Les grandes citadelles orques des Montagnes de l'Orée du Désert sont dirigées par un roi et sa cour, qui parodient grotesquement le gouvernement de Cormyr. De la même façon, les gobelins qui vivent à proximité d'Eauprofonde sont généralement menés par des chefs qui copient les manières des Seigneurs d'Eauprofonde. De tels royaumes ne sont que de pâles copies des empires humains, puisqu'ils se composent généralement d'une poignée de camps ou de châteaux gouvernés par la force brute.
Certains membres de ces races, tout particulièrement demi-orques ou ogres, ont le courage de braver l'attitude compréhensiblement hostile du reste du monde à leur égard, et tentent de gagner leur vie honnêtement. Mais ce sont les exceptions qui confirment la règle. Mieux vaut prendre ses précautions lorsqu'on croise des gobelinoïdes sur son chemin.(voir également la section concernant les races des profondeurs : les gobelinoïdes)

_________________
Les races des Royaumes oubliés Selene7gh
Revenir en haut Aller en bas
https://aelor.actifforum.com/index.forum
Miltiades
Miltiades, paladin de Tyr
Miltiades

Nombre de messages : 551
Localisation : En train de chatier le mal
Date d'inscription : 16/12/2005

Les races des Royaumes oubliés Empty
MessageSujet: Re: Les races des Royaumes oubliés   Les races des Royaumes oubliés EmptyVen 6 Jan - 20:53

Les géants

Les géants des Royaumes ont toujours été une race secondaire, occupée à se battre contre la race dominante du moment. Ils firent leur première apparition dans des histoires racontant leur lutte contres les dragons pour le contrôle du nord. Évidemment, ils furent vaincus ; mais les dragons ressortirent de la bataille affaiblis, ce qui facilita sans doute l'installation subséquente des nains et des elfes. Ils se battirent ensuite contre les nains pour la possession de territoires montagneux ; là encore, ils essuyèrent une défaite en raison de l'avantageuse petite taille de leurs adversaires et de leur technique de combat très au point. Puis les humains firent leur apparition dans le nord, se mettant à dos les communautés de géants qui avaient réussi à survivre jusque là.
À présent, la race des géants n'est plus qu'un ramassis de nations et de rêves brisés ; sa longue histoire a été enterrée par les événements modernes et les races en expansion. Mais elle a réussi à survivre dans les montagnes de Féerûne, tout particulièrement dans le nord et les Terres Gelées, où elle prospère sur des territoires dédaignés par les autres races.
On rencontre parfois des géants à Eauprofonde ou au Cormyr, mais la plupart d'entre eux sont considérés comme sauvages, brutaux et plutôt crétins. Ce qui est injuste, car ils se transmettent de nombreuses légendes et sont doués pour l'art de la guerre aussi bien que pour l'artisanat. Leur puissance s'exprime souvent à travers leurs capacités de commandement, puisque beaucoup d'entre eux prennent la tête de groupes moins développés : tribus gobelinoïdes, troupes d'orques...

_________________
Les races des Royaumes oubliés Selene7gh
Revenir en haut Aller en bas
https://aelor.actifforum.com/index.forum
Miltiades
Miltiades, paladin de Tyr
Miltiades

Nombre de messages : 551
Localisation : En train de chatier le mal
Date d'inscription : 16/12/2005

Les races des Royaumes oubliés Empty
MessageSujet: Re: Les races des Royaumes oubliés   Les races des Royaumes oubliés EmptyVen 6 Jan - 20:53

Les races des profondeurs

Tous les Royaumes ne sont pas situés sur la terre ferme. Sous la surface, des tunnels labyrinthiques serpentent entre cavernes naturelles et couloirs creusés par des races éteintes depuis longtemps, des nations disparues depuis des éternités. Ce sont les Profondeurs, une région aussi dangereuse que les marécages de la surface ou les précipices de haute montagne.
Dans ce royaume d'éternelle obscurité prospèrent de nombreuses races. Certaines ont été contraintes de s'y réfugier par des forces extérieures, d'autres ne supportent pas la lumière, d'autres enfin apprécient la sécurité que leur apportent les murs environnants. Ces créatures sont très diversifiées, et leur influence se ressent dans l'ensemble des Royaumes - car elles émergent souvent de leurs terriers pour effectuer des raids à la surface. Voici une liste non exhaustive de quelques-unes de ces races.


Les drows : Les elfes noirs sont certainement la race souterraine la plus connue, la mieux organisée et la plus puissante. Les communautés drows règnent sous les terres du nord et de la Mer de Lune, et on peut trouver des nations de plus petite taille disséminées un peu partout sous les Royaumes. Leur fief le plus célèbre est la cité-Etat de Menzoberranzan, qui abrite de nombreuses familles d'elfes maléfiques, leur progéniture et leurs esclaves. Les drows gouvernent parfois les territoires en surface de leurs refuges souterrains ; après la chute de Myth Drannor, ils se sont même emparés du Valombre. (voir également la section concernant les elfes et les nations elfiques)


Les duergars : Cette sous-race de nains renégats et maléfique cherche à s'enfoncer sous terre encore plus profondément que ses cousins, et à libérer les forces maléfiques qui y reposent. Contrairement aux drows et aux gobelins, les duergars ne se sentent pas à l'aise à la surface et évitent de s'y aventurer. On pense que ces nains gris sont les auteurs des constructions les plus souterraines des Profondeurs. Tout comme les autres espèces de nains, les duergars sont en train de s'éteindre lentement faute d'un renouvellement démographique suffisant. Ils louent souvent leurs services et leur loyauté à des créatures plus puissantes qu'eux, en échange de richesses matérielles et d'une protection. (voir également la section concernant les nains)


Les gobelinoïdes : Ils ne constituent pas la majorité des habitants des Profondeurs, et ne sont guère que les serviteurs et les esclaves des races plus puissantes. Ils s'installent généralement dans les cavernes les plus proches de la surface, où ils servent de première ligne de défense souterraine. (voir également la section concernant les gobelinoïdes)


Les illithids : Ces créatures, dont la tête ressemble à un céphalopodes sont également connues sous le nom de flagelleurs mentaux. Elles possèdent d'immenses pouvoirs psychiques et vivent dans de vastes forteresses taillées dans la pierre. Indépendantes et retorses, elles instaurent rarement des alliances durabes entre membres de la même race, et moins encore avec des étrangers. De plus, elles brisent généralement ces alliances dès que celles-ci ne les intéressent plus.


Les tyrannœils : À titre individuel, ces créatures sont aussi dangereuses que n'importe quel dragon. Elles établissent souvent leur territoire dans les cavernes des Profondeurs, ou dans des zones désertiques en surface. Elles ne se sentent pas très à l'aise en compagnie d'autres membres de leur race, et préfèrent prendre la tête de groupes composés de créatures différentes (quitte à se débarrasser du chef précédent à l'aide de leur oeil désintégrateur). Les tyrannœils se sont bien intégrés parmi les humains mauvais ; il arrive donc qu'on les rencontre dans les grandes villes, au service de groupes comme le Réseau Noir du Zhentarim.

_________________
Les races des Royaumes oubliés Selene7gh
Revenir en haut Aller en bas
https://aelor.actifforum.com/index.forum
Miltiades
Miltiades, paladin de Tyr
Miltiades

Nombre de messages : 551
Localisation : En train de chatier le mal
Date d'inscription : 16/12/2005

Les races des Royaumes oubliés Empty
MessageSujet: Re: Les races des Royaumes oubliés   Les races des Royaumes oubliés EmptyVen 6 Jan - 20:55

Il existe d'autres espèces ou races de créatures, mais toutes les lister me serait impossible.
Si vous voulez des détails ou des ajouts dans la section , envoyez-moi un message. Smile

_________________
Les races des Royaumes oubliés Selene7gh
Revenir en haut Aller en bas
https://aelor.actifforum.com/index.forum
Contenu sponsorisé




Les races des Royaumes oubliés Empty
MessageSujet: Re: Les races des Royaumes oubliés   Les races des Royaumes oubliés Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les races des Royaumes oubliés
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aelor :: Partie scribes :: Bibliothèque-
Sauter vers: