Aelor

Forum officiel du module NeverWinter Nights et role play Aelor.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Tension

Aller en bas 
AuteurMessage
Ba'elzaden
Maitre d'Aelor
Ba'elzaden

Nombre de messages : 909
Date d'inscription : 15/12/2005

Tension Empty
MessageSujet: Tension   Tension EmptyVen 3 Fév - 19:45

Une grande tension règne sur les provinces autour de Aelor. Les animaux se font rares et sont souvent terrifiés et les sages craignent un grand malheur. Des gobelins pourtant peureux s'aventurent souvent hors de leur territoire, se dirigeant vers les terres habités.

Quelque chose se trame...

_________________
"Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort"

"On obtient rien sans souffrance"
Revenir en haut Aller en bas
Ethelbert
Génération spontanée
Ethelbert

Nombre de messages : 647
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 11/01/2006

Tension Empty
MessageSujet: Re: Tension   Tension EmptyMar 7 Fév - 15:28

Plusieurs raids de gobelins ont été récemment repoussés par les gardes d'Aelor, avec le renfort d'aventuriers toujours plus nombreux à arriver.

Plusieurs d'entre eux ont décidé, en concertation avec la garde aelorienne, de diriger leurs recherches vers la forêt. De nombreuses expéditions ont été menées.

L'une d'entre elles emmena Eowaryn Taurrandir et un mercenaire halfelin sur la piste de gobelins, aux environs d'Aelor. Dans une ferme déserte, les trois compagnons trouvèrent des gobelins, qu'ils exterminèrent. Eowaryn et Taurrandir se rendirennt alors compte que le mercenaire qui les accompagnait avait la fâcheuse manie de fouiller les meubles et détrousser les cadavres. Du paysan qui habitait là, et de sa vache qui paissait à proximité, il ne restait que peu de traces, et elles menaient vers la forêt.
Alors que les trois compagnons de route venaient d'y entrer, il durent repousser une attaque de gobelins, puis des loups surgirent et les chargèrent. Le choc fut rude. Bien qu'il ait réussi à établir une liaison empathique avec un des loups, Taurrandir était en première ligne et fut la victime du premier assaut de la meute.
Eowaryn et le mercenaire halfelin réussirent à en venir à bout. Eowaryn n'ayant rien sur lui pour soigner son ami, il demanda au mercenaire de l'aider, argaunt du fait que seul le rôdeur pourrait les faire sortir de cette forêt en sécurité. Las ! Sur un signal du mercenaire, plusieurs hommes armés jaillirent des environs et s'attaquèrent à Eowaryn. Taurrandir, inconscient, ne put rien faire pour aider son ami. Néanmoins, celui-ci réussit à se débarrasser des ses agresseurs, avant de se retourner vers le mercenaire, qui prit soudain peur.
Eowaryn l'attaqua, et après un bref combat, le tua. Ne trouvant rien qui put soigner temporairement Taurrandir, Eowaryn souleva le demi-elfe et le porta du mieux qu'il pût jusqu'au temple de Lathandre.
Là, le prêtre prodigua au rôdeur les soins appropriés, et celui-ci comença à se remettre. Heureusement ses blessures étaient moins graves qu'il n'y paraissait. Quand il ouvrit les yeux, Taurrandir vit le visage du prêtre et celui d'Eowaryn, penchés sur lui.

-Décidément mon garçon, vous êtes un de mes meilleurs clients, déclara le prêtre. Je vais peut-être vous allouer une cellule de soins permanents et intensifs dans mon temple, après tout.
- Comment te sens-tu, Taur ?
- Mal, Eo, articula faiblement le rôdeur. Très mal...
- C'est normal, ces loups t'avaient presque tué...
- Non, ces blessures-là vont bien. Enfin, du mieux qu'elles peuvent aller... Mon malaise est... plus profond. Un danger menace la région, et les gobelins ne sont rien d'autre qu'un amuse-bouche...
- Comment cela ?
- J'ai pu établir un lien empathique avec un loup. Je n'ai pas aimé lire ses pensées, mais j'y ai été contraint pour savoir ce qui se passait dans cette forêt. Les orques s'assemblent et ravagent tout sur leur passage. Et le loup pensait qu'il y avait pire...
- Quoi donc ? demandèrent Eowaryn et le prêtre.
- Je n'ai pas pu le savoir. Trop concentré à sonder les pensées du loup, j'ai succombé sous la meute, et quand je me suis réveillé, j'étais ici, et le loup est mort. J'ai senti sa mort...
- Donc une horde d'orques est en mouvement ? s'enquit le prêtre. Je cours avertir la garde. Vous deux, reposez-vous.

Le prêtre parti, Taurrandir demanda à Eowaryn:
- Eo, la garde d'Aelor ne suffira pas à repousser ce péril. Ce sont des paysans, aussi vaillants soient-ils, et trop peu nombreux face à une horde orque déchaînée.
- Je le sais bien, répondit Eowaryn , mais à nous deux nous n'en viendront pas à bout non plus. Quoique, ajouta-t-il avec un sourire.
- Je suis sérieux, Eo. J'ai besoin de ton aide.
- Que puis-je faire pour t'aider.
- Escorte-moi jusqu'au bosquet. Puis montre-moi comment rejoindre Kheltrahe.
- C'est vrai que tu n'y es jamais allé... Bien, j'avais justement deux-trois choses à faire là-bas. Nous partirons demain matin. D'ici là, repose-toi.
- Les orques ne se reposeront pas, eux. Nous devons partir maintenant !
- Comme tu veux, fit Eowaryn, impressionné par le ton de son ami. Suis-moi.
Quand le prêtre de Lathandre revint dans son temple, il le trouva vide...
Revenir en haut Aller en bas
Ethelbert
Génération spontanée
Ethelbert

Nombre de messages : 647
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 11/01/2006

Tension Empty
MessageSujet: Re: Tension   Tension EmptyMar 7 Fév - 15:51

Les deux amis discutaient en chemin. Du moins, Eowaryn faisait la conversation.
- Tu verras, Taur, Khletrahe est une cité magnifique. Et je ne dis pas ça parce que c'est une cité elfique.
Taurrandir sourit faiblement.
- Qu'y a-t-il, Taur ? Je ne t'ai jamais vu aussi lugubre...
- Tu es un elfe, tu dois donc entendre la rumeur de la forêt.
- Je la comprends moins bien que toi. Si tu me disais ce dont elle parle.
- Le Mal rôde. Il grandit et recouvre tout, peu à peu. Trois endroits sont sûr, aux dires des animaux: Kheltrahe, le bosquet et Aelor. Mais ils sont cernés et un rien peut les faire tomber. Nous devons nous hâter.
Arrivés au bosquet, Taurrandir alla voir la druidesse et s'entretint avec elle. De ce qu'ils se dirent, le rôdeur ne voulut rien répéter à son ami.
Quelques heures plus tard, ils arrivèrent en vue de Kheltrahe.
- Bienvenue dans la plus belle cité elfique de la région, mon ami, déclara Eowaryn. Il est vrai que c'est aussi la seule, mais on ne va pas faire les difficiles. Allez, suis-moi, je vais te faire visiter.

Eowaryn montra à son ami, les principaux monuments de la ville, puis l'emmena à la forge et enfin aux bains. Là, ils se reposèrent un instant, goûtant le calme et la sérénité des lieux.
- Je dois partir, dit soudain Taurrandir. Je dois voir l'autorité de cette cité.
- Rien que ça ? Bonne chance en ce cas.
- Où puis-je trouver les dirigeants ?
- Dans le quartier du port. Plus exactement, dans la demeure de l'esprit immémorié.
- L'esprit immémorié... répéta Taurrandir.
- Je t'accompagne, déclara Eowaryn alors qu'ils se rhabillaient.
- Non je te remercie, mon ami, mais je ne veux pas te faire perdre ton temps. Je trouverai bien mon chemin. Ensuite, j'en profiterai pour visiter un peu, si j'en ai le loisir.
- Bien. En ce cas, à plus tard, Taur.
- À plus tard, Eo.

Parvenu au quartier du port, Taurrandir demanda son chemin. Arrivé devant la demeure de l'esprit immémorié, il demanda une audience, et fut aussitôt introduit.
Dans la Salle du Conseil se tenait l'esprit immémorié de Kheltrahe. Taurrandir n'osait bouger, trop impressionné.
- Taurrandir... prononça l'esprit. Approche et dis-moi ce qui t'amène.
- La forêt bruit de mille rumeurs, toutes aussi inquiétantes les unes que les autres. L'une d'entre elles, que m'ont rapportée les animaux de la forêt, concerne une horde d'orques. Ils ravagent tout sur leur passage, menaçant de s'en prendre à Aelor. Je viens ici demander de l'aide contre ce danger. Votre aide. Prêtez-moi des guerriers, et des archers, je vous prie.
- Pourquoi te soucies-tu d'Aelor ?
- Je me suis engagé à protéger cette région, à la place de leur défunte rôdeuse. Seul, ou même avec la garde, je ne parviendrai à rien et tout sera détruit. Qui plus est, une fois les villages humains détruits, la horde risque de se retourner contre Kheltrahe.
- Kheltrahe n'a pas les moyens d'endiguer ce flot à elle seule.
- Vous n'êtes pas seuls si vous nous aidez. Et nous ne sommes pas seuls si vous nous aidez. Si nous joignons nos efforts, nous pouvons défaire cette horde et réduire ce danger-là à néant.
- Les archers constituent la garde d'Aelor, je ne puis les laisser partir. Kheltrahe apportera son aide dans cette lutte, en envoyant des guerriers.
- Quand cela ?
- Le moment venu... répondit l'esprit d'un ton sybillin.
- Je vous remercie de m'avoir reçu, écouté et entendu, fit Taurrandir en s'inclinant.
- J'ai à mon tour des questions à te poser, jeune Taurrandir.
- Je vous écoute.
- La horde n'est qu'un danger, selon tes dires. Quels sont les autres ?
- Depuis peu, des morts-vivants arpentent la région. Rien n'est sûr, mais nous avons des soupçons sur une demi-liche experte en nécromancie.
- Nous ? Parles-tu pour la communauté d'Aelor ? Ou pour l'ensemble des villages humains de la région ?
- Non. Nous sommes quatre pour l'instant à avoir des soupçons. Mais nous attendons des preuves pour les étayer.
- Dis m'en plus. Comme tu l'as dit, ce qui concerne Aelor nous concerne aussi. Qui est-ce, "nous" ? Et qui redoutes-tu ?
- "Nous", reprit Taurrandir, c'est moi-même, le prêtre de Lathandre en Aelor, mon ami Eowaryn, et Miltiades.
- Le paladin de Tyr ? fit l'esprit étonné.
- Lui-même. Quant à notre ennemi, si cela se confirme, il s'appelle Avazarl.
L'esprit ferma les yeux, puis les rouvrit.
- Je te remercie de m'avoir répondu honnêtement. Permets-moi une deuxième question: pourquoi cet Avazarl te traque-t-il ? Qui es-tu ?

Taurrandir raconta alors son périple depuis la Mer des Etoiles Déchues jusqu'en Aelor, n'omettant aucun détail. Lorsqu'il eut fini, l'esprit immémorié souriait.
- Je comprends mieux. Et je te remercie de ta franchise ainsi que de la confiance que tu m'as accordée à ton sujet. Mais tu devrais peut-être te confier à quelqu'un d'autre. En attendant, même si cette appellation ne dépend pas que de moi, je te considère comme un ami des Elfes de Kheltrahe. Sache que tu seras toujours le bienvenu ici... fils de la Nature. Maintenant, va. Et préviens Aelor que Kheltrahe l'aidera autant que possible et dès que possible. Nous devons d'abord refaire nos forces.
- Bien. Merci de votre attention, esprit immémorié, fit Taurrandir en s'inclinant.
Lorsqu'il releva les yeux, il s'aperçut que l'esprit était en pleine méditation. Il sortit sans faire de bruit et, suivant les conseils d'Eowaryn, visita la cité elfique.

Après avoir erré quelques heures dans la cité et s'être renseigné sur les prix d'une armure elfique, Taurrandir reprit la direction d'Aelor, afin d'avertir le bourgmestre et le prêtre de Lathandre de l'engagement de Kheltrahe à leurs côtés. et afin aussi de surveiller la progression de leurs ennemis...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Tension Empty
MessageSujet: Re: Tension   Tension Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Tension
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aelor :: Archives :: Partie scribe :: Role Play-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser