Aelor

Forum officiel du module NeverWinter Nights et role play Aelor.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Une chanson douce...

Aller en bas 
AuteurMessage
Ethelbert
Génération spontanée
Ethelbert

Nombre de messages : 647
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 11/01/2006

Une chanson douce... Empty
MessageSujet: Une chanson douce...   Une chanson douce... EmptyMer 25 Jan - 19:17

//--hrp--// Texte: Ethelbert. Musique: Ppseudo-Astaforien. Vifs remerciements (ou excuses) à Maelkun, dont je détourne un personnage dans un but purement comique. Qu'il veuille bien accepter la ballade qui suit en gage de ma gratitude... //--hrp--//

Taurrandir était en discution avec Eowaryn, le barde elfe arrivé presque en même temps que lui à Aelor. Ils avaient fait connaissance lors d’un périple au cours duquel le rôdeur avait guidé, avec un garde d’Aelor et une mage nommée Sakoura, le barde jusqu’au bosquet druidique de la région. Eowaryn avait été victime d’un empoisonnement et, les compétences de guérisseurs de Taurrandir n’y suffisant pas, il avait eu besoin de l’aide de la druidesse des environs.
Pour le moment, Eowaryn demandait à son ami comment il allait, et quelle étaient les dernières nouvelles le concernant. Celui-ci lui répondit qu’il vaquait à ses occupations de rôdeurs, passant la majeure partie de son temps à explorer les environs, les bois surtout. Il passait souvent devant la cabane abandonnée située peu après l’orée du bois d’Aelor. Il expliqua à Eowaryn qu’elle appartenait à l’ancienne rôdeuse d’Aelor, Fiona, et lui raconta le destin tragique de celle-ci.
Le barde décida d’aller jeter un œil à la cabane en question. Taurrandir l’y amena.
- Effectivement, dit Eowaryn, je comprends que tu veuilles t’y installer. Le coin est sympathique. Pour un rôdeur, du moins. Mais je comprends également que le bourgmestre ne veuille pas te laisser t’y installer tout de suite. Après tout, le décès de Fiona est récent, et il est normal qu’il ait envie de vérifier si tu es capable ou non de protéger cette région. Néanmoins, je pense pouvoir t’aider.
- Comment ?
- En mettant les gens de ton côté, bien sûr. Et pour ça, rien de mieux qu’une bonne ballade de derrière les fagots à la taverne. Je te montrerai ça d’ici peu.

Quelques jours plus tard, Eowaryn aperçut Taurradir, de passage à Aelor pour revendre les peaux de quelques animaux contre lesquels il avait dû se défendre. Lorsque le rôdeur sortit du comptoir de Jenan, Eowaryn se dirigea vers lui.
- Bonne nouvelle, mon ami. Ta ballade est prête.
- Ma ballade ? Quelle ballade ?
- Celle que je t’ai promise, bien sûr. Viens, allons à la taverne. La journée de labeur de ces aimables villageois touche à sa fin, ils y seront tous pour m’entendre chanter.
Une fois dans la taverne, Eowaryn monta sur l’estrade et sortit une cithare. Puis il prit la parole.
- Noble assistance, je vais avoir l’honneur d’inaugurer mon instrument en vous interprétant une ballade composée récemment. Une ode à votre belle région, et notamment à votre forêt, que je trouve magnifique. Pour vous remercier de votre attention, je vous offre ma tournée.
Les chopes défilèrent du comptoir jusqu’aux tables, sous les acclamations de la foule. De toute évidence, Eowaryn savait charmer son auditoire. Dès les premiers accords joués sur ca cithare, un silence respectueux se fit. Alors, d’une voix de basse lancinante, Eowaryn se mit à chanter.

La cabane au fond du sous-bois
Était celle de Fiona ;
C’est un charmant petit coin,
Aelor n’est pas très loin.
Y a un hibou qui hulule,
Des moustiques qui pullulent,
Y a même un couple de loups
Qui vous aimeraient en ragoût.
Il fait bon habiter là-bas,
La cabane au fond du sous-bois.

La cabane, vibrante ruine,
Est le nid de la vermine :
On ne compte plus les termites
Qui y ont couvert et gîte.
Le vent siffle entre les planches,
Le toit est à grand-peine étanche,
Le plancher craque, meurtri :
La cabane geint de mille bruits.
Des travaux sont urgents là-bas,
La cabane au fond du sous-bois.

Dans la forêt d’Aelor,
Du crépuscule à l’aurore,
Griffes-Rouges et Vif-Argent
Vous bercent de leurs hurlements.
Les orques, les ogres, les gobelins,
Les bulettes et les ours bruns,
Des monstres armés jusqu’aux dents
Vous y attendent impatiemment.
Des maraudeurs traînent vers là-bas,
La cabane au fond du sous-bois.

La cabane au fond du sous-bois
Est un charmant petit endroit
Où il ne manque qu’un rôdeur
Qui y trouvera son bonheur.
Grâces à Lathandre, Aeloriens,
J’en ai croisé un ce matin
Qui s’y installera peut-être,
S’il obtient l’aval du bourgmestre.
Un nouveau locataire là-bas,
La cabane au fond du sous-bois.

Et même si ça n’arrive pas,
La cabane restera au fond du sous-bois.
La cabane…


//--hrp--// Voilà ce que ça donne quand on n'a rien à dire lors d'une épreuve de concours administratif geek //--hrp--//
Revenir en haut Aller en bas
Maelkun
Génération spontanée
Maelkun

Nombre de messages : 63
Localisation : Reims
Date d'inscription : 11/01/2006

Une chanson douce... Empty
MessageSujet: Re: Une chanson douce...   Une chanson douce... EmptyMer 25 Jan - 19:42

//HRP *EXPDR* lol! lol! lol!//HRP

La prestation se conclut par un tonnerre d'applaudissements.
Eowaryn s'inclina et dédia un large sourire à son ami Taurrandir, qui restait planté là les bras balants, muet de stupeur

Les deux amis finirent par se rendre à une table et à trinquer au nom de cette petite ballade. Peut etre celle ci ferait elle voir ce rodeur sous un nouveau jour?
Revenir en haut Aller en bas
 
Une chanson douce...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aelor :: Archives :: Partie scribe :: Role Play-
Sauter vers: